Solutions "Grand froid"

Livraison franco ECHAF-EQUIPEMENT

Le stress Thermique dû au froid : Qu’est-ce que c’est ?

Le stress thermique dû au froid désigne l’ensemble des blessures que peut subir notre corps et notre organisme lors de conditions météorologiques extrêmes. Chaque année, un grand nombre de travailleurs sont exposés à des environnements de travail aux températures négatives : Les risques de stress thermique sont alors accrues. Les blessures subies peuvent être graves voir mortelles. Nous retrouverons principalement les rhumes, gelures, pieds tranchés, quant à l’hypothermie, elle survient le plus souvent lorsque les températures de l’air se situent entre -1°C et 10°C (Donc du printemps à l’automne). L’exposition prolongée au froid peut aussi entrainer de la fatigue corporelle ou mentale. Nous constaterons que chaque personne réagira de manières différentes au stress thermique.

Température hivernale : Comment fonctionne l’organisme ?

La température corporelle centrale doit être constante à 37°C pour que l’organisme humain fonctionne normalement. Les échanges de chaleur s’échangent constamment entre le corps et l’environnement externe : ces échanges se créaient par la conduction, la convection, l’évaporation, la radiation et la respiration. Le taux d’échange est fonction de la température corporelle et celle extérieure. Le système humain fonctionne normalement lorsque la température de l’air se situe en 18 et 22°C. Lorsque celle-ci baisse au-dessous de 18°C, cela génère une perte de chaleur corporelle. Pour que l’organisme maintienne un bon équilibre, le corps cherchera à conserver sa chaleur en réduisant le débit sanguin cutané (notamment aux extrémités : doigts, orteils, nez, oreille ...) ou en augmentant la production de chaleur par des mouvements musculaires involontaires (frissons). Lorsque le corps est sujet à l’humidité, l’eau, le vent ou lorsque les vêtements sont mouillés, ces pertes de chaleurs sont décuplées et peuvent devenir dangereuses.

Stress hivernale : Quelles sont les conséquences sur la santé ?

Les conséquences au stress thermique dû au froid seront fonctions de la température extérieur, l’hydratation des tissus, et la durée d’exposition. De nombreuses études démontrent que le stress thermique est un réel problème pour la sécurité : il génère des troubles à la fois motrices et mentales ainsi qu’une perte de sensibilité et dextérité des extrémités. Lorsque les tissus de certaines parties du corps sont froids, cela provoque des lésions : Les Gelures Elles sont causées par l’exposition aux températures extrêmes ou par contact. Lorsque la température des tissus descend au-dessous du point de congélation. Les vaisseaux sanguins peuvent être gravement endommagés et provoquer des dommages irréversibles. L’hypothermie C’est la lésion la plus grave qui se caractérise par une chute de la température corporelle centrale à un seuil critique ou les fonctions mentales et motrices deviennent défaillantes. La chaleur produite par l’organisme ne compense alors plus la perte de chaleur : le corps se met à frissonner afin de produire de la chaleur. Voici quelques symptômes de l’hypothermie : frissons, extrémités bleues, motricité et comportement confus

Articles 1 à 12 sur un total de 22

Grille Liste

Par ordre décroissant

Articles 1 à 12 sur un total de 22

Grille Liste

Par ordre décroissant